Science de l’Énergie

mars 13, 2017

L’approche bi-polaire

Pour expliquer son efficacité, la géobiologie s’appuie sur de solides principes scientifiques reconnus. Il faut simplement refaire le puzzle : acquérir de la perspective et replacer ces morceaux dans une ouverture d’esprit sensible.

Notons ici que nous ne parlons pas seulement de science quantitative (type analytique, basée sur le cerveau gauche), mais aussi de science qualitative (type intuitive, basée sur le cerveau droit). Une science à la fois qualitative et quantitative nous permet d’élargir notre perspective et de libérer notre intelligence… Le « penser autrement » d’Einstein !

Les lois de la nature, de l’acoustique et de l’électromagnétisme sont bien suffisantes pour expliquer comment les nuisances de l’habitation affectent directement notre santé. Cette science nous permet aussi de voir l’univers dans une toute nouvelle dynamique et nous invite, par l’application pratique, à trouver une multitude de solutions aux problèmes modernes.

L’onde ou la forme ?

L’œuf ou la poule ?

Pour saisir le grand potentiel de la géobiologie, il est important d’éclaircir le concept des ondes de forme. L’application pratique de cette dynamique, entre les deux aspects de la matière-énergie, sera sans aucun doute la voie de la science moderne, comme elle fut la voie de la magie des anciens. La magie n’est-elle pas qu’une science encore peu comprise ?

Toutes les formes, qu’elles soient physiques, émotionnelles ou mentales, ont un écho vibratoire dans l’énergie éthérique. Certaines formes induisent de forts échos qui peuvent être dissonants. Prenez par exemple un couteau et dirigez la pointe de la lame vers votre main ou visage… évidemment désagréable, non ?

Ces échos dans la matière subtile de l’éther créeront soit un champ de torsion vers la gauche, amenant un resserrement de l’énergie, soit un champ de torsion vers la droite, amenant une dilatation de l’énergie.

Ainsi, les murs de pierre, les poutres, les objets de verre ou métalliques, les failles souterraines, les angles de mur, les miroirs, les dessins chaotiques, par exemple, projettent des ondes de formes désagréables et nocives qui peuvent affecter notre corps éthérique s’ils sont en contact. Ces formes créeront un effet de resserrement dans notre biochamp et affecteront éventuellement notre corps physique.

Inversement, des ondes de formes harmonieuses génèreront des sensations agréables et paisibles. Elles dilateront notre corps éthérique. Le Feng Shui s’y intéresse depuis bien longtemps, ainsi que la « BioGéométrie » du Dr. Ibrahim Karim. Ce dernier a fait des recherches significatives sur les ondes de formes harmonieuses et guérissantes générées par certaines proportions géométriques appliquées à l’architecture. Les pyramides en sont ici un parfait exemple, générant des ondes régénératrices.

Masuro Emoto, de son côté, a révélé un autre aspect de cette science, avec ses recherches sur les cristaux d’eau. Il a démontré que l’intention avait le potentiel de se cristalliser dans l’eau, créant des formes harmonieuses ou disharmonieuses. Le résultat dévoile la relation entre l’intention (l’onde) et la forme.

Dans ce monde où tout est en résonance, les formes, les couleurs, les sons, les dessins, les géométries pures et les intentions ont tous des impacts sur la qualité vibratoire d’un lieu.

La loi de résonance harmonique

La résonance harmonique fait appel à la notion d’interrelation énergétique et d’interconnexion entre tout les aspects du vivant. Ce phénomène de résonance est mis en évidence dans la musique : si on frappe et fait vibrer la note LA (440 Hz) sur un piano, toutes les autres cordes correspondant aux autres octaves de la même note et qui sont une harmonique du LA entreront en vibration (110 Hz, 220 Hz, 880 Hz, etc.) C’est la résonance harmonique.

Il en est de même dans les plans vibratoires de la nature. Faire résonner un certain aspect du corps physique entraînera un écho harmonique sur les autres octaves, soit sur les plans éthérique, émotionnel, mental, causal, atmique et spirituel. Voilà pourquoi il est possible de travailler au niveau mental et d’affecter le plan éthérique. Et aussi comment les ondes de formes peuvent être autant efficaces pour se protéger des perturbations émotionnelles ou électromagnétiques.

La résonance harmonique complète la théorie de champs morphogénétiques, la théorie des supercordes et de la physique quantique pour nous rapprocher de la vision des sages et des mystiques, qui insistent depuis toujours sur le fait que tout est interrelié, que tout est UN.

Intéressé par la Géobiologie ?

Recevez plus d'information, apprenez à quoi peut servir la Géobiologie dans votre vie & comment vous pouvez en faire un métier.

Votre inscription est confirmée ! Vous recevrez plus d'information très bientôt.

Partagez sur vos réseaux
X